4 juin 2015

C'est leur avis

Les civils poussés dans les bras de Daech

La coalition internationale réunie à Paris mardi a apporté son soutien au plan présenté par l’Irak pour regagner le terrain perdu face au groupe État islamique. Dans une interview au Monde, le chef tribal sunnite Jamal Al-Dhari, fondateur de l’organisation Peace Ambassadors for Iraq, estime que les actions menées jusqu’ici ont joué en faveur des djihadistes.

« Les attaques de la coalition poussent les populations dans les bras de Daech : elles viennent en appui des milices chiites qui ensuite brûlent et pillent les biens des sunnites. Les 2 000 missiles antichar livrés lundi par le président américain Barack Obama sont allés directement aux milices. Or, la conférence de Paris ne s’est pas intéressée à cette souffrance de la population sunnite, mais seulement à l’EI. On ne peut pas détruire l’EI sans inclure le peuple irakien dans le processus. Nous nous débarrasserons peut-être de Daech, mais un groupe encore plus sophistiqué apparaîtra ensuite. » Jamal Al-Dhari