4 juin 2015

Ça peut servir

Limiter ses e-mails à cinq phrases

En envoyant un e-mail trop long, vous avez de fortes chances de lasser votre destinataire et risquez de ne pas obtenir de réponse. D’après l’ancien responsable marketing d’Apple Guy Kawasaki, il faut fournir juste assez d’informations pour répondre à ces cinq questions : Qui êtes-vous ? Que voulez-vous ? Pourquoi vous adressez-vous à cette personne ? Pourquoi le destinataire a-t-il intérêt à vous écouter ? Qu’est-il prévu pour la suite ? En se limitant à cinq phrases, cela vous incite à réfléchir de façon concise. Un message court permet également au destinataire de prendre une décision rapide.