9 juin 2015

Ça alors

Né « à Jérusalem », pas « en Israël »

Les citoyens américains nés à Jérusalem ne peuvent pas faire inscrire « Israël » sur leur passeport, à côté de leur lieu de naissance. La Cour suprême des États-Unis a définitivement tranché hier cette affaire vieille de 13 ans. Bien qu’une loi ait été votée en 2002 pour permettre cette association, les gouvernements, y compris celui de George W. Bush, ont refusé depuis de l’appliquer. Ils estiment qu’une trop grande incertitude entoure le statut de Jérusalem, une ville qu’Israéliens et Palestiniens considèrent comme leur capitale. C’est aussi pour cette raison que les ambassades se trouvent à Tel Aviv. Pour la Cour suprême, « seul le président a le pouvoir de reconnaître une souveraineté étrangère ». L’administration Obama a salué cette décision.