9 juin 2015

Ça alors

La géopolitique selon Google Maps

Le système de cartographie en ligne de Google est le plus utilisé au monde et revendique plus d’un milliard d’utilisateurs par mois. Mais que l’on vive à Moscou, Pékin, Kiev ou encore New Delhi, l’entreprise américaine ne propose pas la même vision du monde, remarque l’Obs. Ainsi, la version russe marque une frontière bien nette entre l’Ukraine et la Crimée, quand aucune démarcation ne figure sur la carte ukrainienne. Si l’on tape une requête concernant Taïwan depuis la Chine, l’île n’apparaîtra pas comme une nation séparée de son puissant voisin. Et on peut repérer pas moins de sept différences entre les versions disponibles en Inde et en Chine, qui se disputent plusieurs territoires.