10 juin 2015

Ça alors

Embouteillage dans la justice chinoise

Zhao Wei, l’une des actrices les plus célèbres de Chine, est poursuivie par un homme jugeant que la comédienne l’a regardé trop intensément à travers sa télévision. Il explique dans son dépôt de plainte avoir subi des « dommages spirituels ». Cette affaire a soulevé les inquiétudes de certains juges sur les poursuites absurdes engendrées par une loi entrée en vigueur le 1er mai. Afin de lutter contre la corruption et de mettre un frein à l’obstruction de la justice lorsque des fonctionnaires sont visés, le gouvernement a durci les conditions de rejet des plaintes. Il oblige désormais les tribunaux à toutes les enregistrer et à mentionner clairement les raisons motivant un refus. Les citoyens ont le droit de faire appel de ces décisions. Pendant le seul mois de mai, la justice chinoise a été contrainte de traiter 29 % de cas supplémentaires par rapport à la même période l’an dernier.