11 juin 2015

Tout s'explique

Les États-Unis champions du pétrole

Comment s’explique cette première place mondiale ?

Les États-Unis sont devenus en 2014 le premier producteur mondial de pétrole, devant l’Arabie saoudite et la Russie, selon le rapport annuel sur l’énergie publié hier par la compagnie pétrolière BP. Les États-Unis n’avaient pas occupé cette place depuis 1975. Cette poussée est due à l’accélération de la production de pétrole de schiste par les compagnies américaines depuis le milieu des années 2000. Elle représente 55 % de la production de pétrole du pays en 2014 selon l’Agence internationale de l’énergie (AIE), une structure de l’OCDE qui réunit les 34 pays les plus développés. Les États-Unis produisent 90 % de l’énergie qu’ils consomment.

Qu’est-ce que le pétrole de schiste ?

Ce type de pétrole enfermé dans la roche est libéré grâce à un procédé de fracturation hydraulique. On injecte dans le sol un fluide destiné à fissurer la roche. La fracturation libérant immédiatement une quantité massive de pétrole, le forage oblige à procéder à des extractions à un rythme élevé. La production s’épuise ensuite rapidement, en général dès les premiers mois d’exploitation. Selon un rapport rédigé par une commission de la Chambre des représentants américaine, la fracturation utilise plusieurs produits chimiques qui peuvent s’avérer dangereux pour la santé et l’environnement. Cette pratique est interdite en France.

Comment réagissent les autres pays producteurs ?

Plus coûteux à extraire que le pétrole traditionnel, le pétrole de schiste américain ne sera plus rentable si la baisse du baril se poursuit. Ce dernier a chuté de plus de 40 % depuis un an. La surproduction mondiale est estimée par l’AIE à deux millions de barils par jour. L’Organisation des pays exportateurs de pétrole, un cartel sous l’influence de l’Arabie saoudite, laisse inchangé son objectif de production pour les six prochains mois, avec l’idée de maintenir un prix bas pour étrangler la production américaine.