17 juin 2015

C’est leur avis

Supprimer le bac

Le baccalauréat 2015 a démarré aujourd’hui pour près de 685 000 élèves de terminale. Il faudrait supprimer cette épreuve, estime le directeur adjoint de la rédaction de l’Obs Pascal Riché, qui la juge dévalorisée, coûteuse et traumatisante.

« La France s’accroche à sa relique bachelière, animée par sa passion immodérée pour les monuments nationaux. […] C’est le rite de passage tricolore, le grand bizutage national. Et c’est une spécificité locale : la quasi-totalité des autres pays du monde entier se passent de bac. À tout prendre, s’il nous faut vraiment un rite initiatique national, mieux vaudrait une “graduation” à l’américaine, cette cérémonie à la fois solennelle et joyeuse, avec ses chapeaux carrés et ses diplômes enrubannés. Fondée sur le contrôle continu, cette “épreuve”-là est bien plus festive que la machine à stress qu’est le bac. » Pascal Riché