25 juin 2015

C'est leur avis

La dangereuse coopération entre espions

La révélation de l’espionnage de l’Élysée par l’agence de sécurité américaine (NSA) implique une mise au clair des accords existants entre les services secrets français et américains, selon l’expert en technologies de l’information Antoine Lefébure.

« Membre actif du réseau des collaborations lancées par la NSA, la France ne peut pas à la fois être choquée de voir ses communications stratégiques écoutées et se féliciter que, au Mali, l’agence américaine lui fournisse une aide précieuse. Puisque cet accord est couvert par le secret-défense, personne ne peut savoir jusqu’à quel point les relations suivies entre la DGSE (Direction générale de la sécurité extérieure) et la NSA mettent en péril notre indépendance nationale. Il serait utile que nos parlementaires, déjà interpellés par les risques que fait courir la loi Renseignement pour nos libertés, se saisissent du problème et demandent au Premier ministre des explications. » Antoine Lefébure