25 juin 2015

Ça alors

Nintendo autorise le mariage gay

Nintendo tente de se réconcilier avec la communauté homosexuelle. Le jeu vidéo « Fire Emblem Fates », que l’éditeur a sorti aujourd’hui au Japon, permet aux joueurs de marier leur personnage avec quelqu’un du même sexe. C’est une première pour l’entreprise nippone, qui avait été critiquée l’année dernière à propos d’un autre jeu de rôles, « Tomodachi Life ». Cette simulation censée s’inspirer de la vie réelle n’autorisait les personnages qu’à séduire et épouser ceux du sexe opposé. Après une campagne de protestation sur les réseaux sociaux, Nintendo avait publié un communiqué pour « s’excuser d’avoir déçu de nombreuses personnes » et s’était engagé à concevoir à l’avenir des jeux « qui représentent mieux tous les joueurs ». Le premier jeu vidéo à avoir permis un mariage entre deux personnages de même sexe est « Fallout 2 », lancé par l’éditeur américain Interplay en 1998.