1er juillet 2015

Ça alors

L’espagnol plus parlé aux États-Unis qu’en Espagne

Les États-Unis sont désormais le deuxième pays où l’espagnol est le plus parlé, après le Mexique, mais devant la Colombie et l’Espagne. Selon un nouveau rapport de l’Institut Cervantes, une organisation dépendante du gouvernement espagnol chargée de la promotion de la langue, 41 millions de personnes vivant aux États-Unis ont pour langue maternelle l’espagnol, auxquels s’ajoutent 11,6 millions de bilingues, principalement des enfants d’immigrants. Le Nouveau-Mexique est l’État américain le mieux représenté : près de la moitié de la population parle cette langue. À New York, le taux d’hispanophones atteint 18 %. La dynamique n’est pas près de s’arrêter. Le Bureau du recensement américain estime que le pays pourrait compter 138 millions de locuteurs espagnols d’ici 2050 et dépasser alors le Mexique (121 millions aujourd’hui).