2 juillet 2015

Ça alors

Podemos s’en prend à la corrida

L’élection de maires du mouvement Podemos dans plusieurs grandes villes espagnoles inquiète les amateurs de corrida. Ce parti de gauche et ses alliés, ainsi que les formations régionalistes, ont fait campagne contre la tauromachie. Dans leur programme, figure parmi les mesures envisagées la suppression des subventions aux écoles de corrida ou de la mise à disposition des arènes locales. La Corogne, dans l’ouest du pays, a annoncé la fin des aides aux activités tauromachiques, tandis que Palma de Majorque doit se déclarer lors de son prochain conseil municipal « ville anti-corrida ». S’ils prennent la défense du bien-être animal, Podemos et ses alliés s’attaquent surtout à ce qu’ils considèrent comme un symbole anachronique d’une Espagne centralisatrice et conservatrice. Professionnels et amateurs de tauromachie regrettent une bataille politicienne, rappelant que ce spectacle traditionnel représente un poids économique non négligeable dans l’économie espagnole.