7 juillet 2015

Ça alors

La Grèce lâchée par les géants du Net

En place depuis le 28 juin, le contrôle des capitaux vise à empêcher les Grecs de céder à la panique bancaire. Les retraits sont limités à 60 euros par jour et il n’est pas possible d’effectuer des paiements sur des comptes étrangers. Cela a pour conséquence de bloquer de nombreux services en ligne, tels que l’App Store, Amazon, Dropbox ou encore PayPal, dont les coordonnées bancaires sont irlandaises ou luxembourgeoises. Les journalistes du bureau d’Athènes de Bloomberg ont constaté l’impossibilité de payer leur mensualité sur iCloud, la plateforme de stockage en ligne d’Apple. Tout comme plusieurs membres du forum « iPhone Hellas » cherchant à acheter une chanson à 0,99 euro sur iTunes. Face à l’incertitude monétaire, de nombreux Grecs se renseignent sur la monnaie numérique bitcoin. En prévision de la fin du contrôle des capitaux, la plateforme de trading Bitcurex propose trois mois d’échanges gratuits aux Grecs.