8 juillet 2015

C’est leur avis

Blâmer les labels plutôt que le streaming

De nombreux artistes, comme la chanteuse américaine Taylor Swift, critiquent le modèle économique des sites de musique en streaming, à qui ils reprochent une répartition inéquitable des revenus. Jonathan Ford, éditorialiste au Financial Times, leur conseille plutôt de s’en prendre à leurs maisons de disques.

« Les artistes et auteurs se partagent environ 17 % des revenus, quand les labels empochent presque 50 %. C’est à peu près la même répartition observée lorsque les ventes reposaient sur le support physique. […] La structure des coûts de la musique numérique est très différente de son prédécesseur analogique. Les labels, par exemple, ne supportent pas les coûts de fabrication et de distribution d’un produit physique. […] Dépensez moins d’énergie à dénigrer les services de streaming, ils sont le seul avenir viable. Utilisez votre réputation afin de rendre les maisons de disques plus équitables dans leurs contrats avec les artistes. » Jonathan Ford