17 juillet 2015

Ça alors

L’Italie condamnée pour sa gestion des déchets

La Cour de justice de l’Union européenne a condamné hier l’Italie pour son échec à mettre en place une gestion efficace des déchets dans la région de Naples. L’État devra s’acquitter d’une amende de 20 millions d’euros, assortie d’astreintes journalières de 120 000 euros tant qu’il ne disposera pas d’un réseau intégré d’élimination. Depuis les années 1990, les ordures s’amoncellent en périphérie de Naples et d’autres villes de la région Campanie. Cette détérioration s’explique par la mauvaise gestion des autorités (tri sélectif peu utilisé, manque d’incinérateurs et de décharges) et par les agissements de la Camorra. La mafia napolitaine pratique le trafic illégal de déchets en récupérant les ordures industrielles souvent toxiques. Beaucoup sont enterrées, provoquant la pollution des nappes phréatiques. Des centaines de décharges illégales à ciel ouvert pullulent en périphérie des villes. Y sont stockées des tonnes de déchets attendant d’être brûlés ou enterrés.