17 août 2015

C'est leur avis

La Grèce démunie face à la fraude fiscale

En fin de semaine dernière, le parlement grec a adopté le plan d’aide des créanciers de 85 milliards d’euros, assorti de réformes applicables dès cet été. Parmi celles-ci figure le renforcement de la lutte contre l’évasion fiscale. Ministre adjoint des Finances chargé de la fiscalité, Tryphon Alexiadis décrit la situation actuelle [€] dans une interview au Monde.

« Ces quarante dernières années, aucun gouvernement n’a manifesté la volonté de s’attaquer au problème. Il faut dire que le système en place était un cocktail de fraude, de corruption et de relations incestueuses entre les élites politiques et économiques. […] Notre équipement est archaïque. Un nombre considérable de procédures ne sont pas encore informatisées. […] En améliorant la lutte contre la fraude fiscale, nous pourrions récupérer 7 milliards d’euros supplémentaires chaque année, soit 70 milliards sur dix ans : presque l’équivalent du nouveau programme d’aide. » Tryphon Alexiadis