18 août 2015

C'est leur avis

Le pire chez Amazon, c’est dans les entrepôts

Une enquête du New York Times sur les conditions de travail des cadres d’Amazon continue de susciter de nombreuses réactions depuis sa publication ce week-end. L’article, qui s’appuie sur les témoignages d’une centaine d’employés anciens et actuels, montre la dureté des relations sociales. Mais pour le journaliste de Vox Ezra Klein, le vrai scandale n’est pas le traitement des cadres, mais celui des employés dans les entrepôts.

« La situation est peut-être mauvaise pour les cadres d’Amazon, mais ils ont choisi d’y travailler et ils ont le pouvoir, grâce à leur attractivité pour d’autres employeurs, de négocier de meilleures conditions de travail. Dans ce sens, la situation au siège d’Amazon est intéressante, elle symbolise les anxiétés du monde des cols blancs, mais il est difficile d’être bouleversé à leur sujet. Les entrepôts d’Amazon sont gérés avec beaucoup moins d’humanité, et la souffrance tombe sur des gens qui ont bien moins de choix et très peu de pouvoir économique. » Ezra Klein