18 août 2015

Ça alors

Les revenus du pétrole contre la déforestation

Le fonds souverain norvégien, le plus gros au monde, a annoncé hier qu’il se désengageait de quatre groupes asiatiques soupçonnés de contribuer à la déforestation. Les entreprises visées, dont le sud-coréen Daewoo, sont accusées de détruire la forêt tropicale en Indonésie et en Malaisie pour y produire de l’huile de palme. Alimenté par les revenus pétroliers du pays, le fonds souverain norvégien détient des actifs d’une valeur de 785 milliards d’euros et possède 1,3 % de la capitalisation boursière mondiale. Ses décisions dépendaient jusqu’ici du ministère des Finances. Pour la première fois, elles ont été prises par la banque centrale nationale pour éviter qu’elles ne soient politisées. Un comité d’éthique émet des recommandations sur les placements à éviter. Le fonds refuse ainsi d’investir dans les secteurs du nucléaire, de l’armement ou du tabac ainsi que dans des entreprises critiquées pour leurs conditions de travail, comme le géant américain de la distribution Walmart.