19 août 2015

Ça alors

Un volcan se réveille, la presse s’éteint

En Équateur, le volcan Cotopaxi, en sommeil depuis 1942, s’est réveillé et fait peser un risque sur 325 000 habitants. Dans le but d’éviter « les rumeurs et la désinformation » qui entraîneraient selon lui une panique collective, le président Rafael Correa a signé samedi un décret obligeant la presse et les utilisateurs de réseaux sociaux à ne diffuser que les informations en provenance du gouvernement. Cet état d’exception, qui doit durer 60 jours, s’inscrit dans un contexte de liberté de la presse déjà dégradé. Un photographe et une journaliste ont été momentanément incarcérés la semaine dernière alors qu’ils couvraient une manifestation hostile à Rafael Correa. Le président a fait adopter en 2013 une loi obligeant les médias à publier des rectificatifs officiels [€].