21 août 2015

Ça alors

Le succès de la finance religieuse

La société financière Standard & Poor’s a lancé le 10 août un indice boursier réservé aux 500 plus grosses entreprises jugées compatibles avec les valeurs catholiques. Il intègre Apple, la banque JP Morgan ou le fabricant des couches Pampers Procter & Gamble. N’ont pas le droit d’y figurer les entreprises liées au commerce des armes, au travail des enfants, à la contraception ou à la recherche sur les cellules souches. Cette initiative rappelle les fonds de placement catholiques comme l’américain Ave Maria, qui totalise plus de 1,7 milliard de dollars d’investissements dans des sociétés ne violant pas les principes de l’Église. Les fonds adaptés aux valeurs de l’Islam sont plus nombreux. Certains produits d’épargne spécifiques ont même été imaginés : Swiss Life propose depuis 2012 un contrat d’assurance-vie respectant la loi islamique, qui privilégie les actions afin de ne pas inclure de produits rémunérés par des taux d’intérêt.