24 août 2015

Ça alors

Spotify entre intrusion et personnalisation

Le service de musique en ligne Spotify est attaqué par une partie de ses utilisateurs depuis la semaine dernière sur les nouvelles conditions d’utilisation de son application mobile. Mises à jour il y a une semaine, elles requièrent l’accès aux contacts, photos, position GPS et mouvements du smartphone. Le tout sans donner de précisions quant à l’utilisation des données. Face au mécontentement des internautes, le fondateur Daniel Ek est intervenu vendredi soir sur Twitter. Il a concédé le manque de communication, tout en renvoyant à un texte de blog expliquant pourquoi Spotify souhaite un accès élargi au smartphone de ses utilisateurs. L’entreprise suédoise compte pousser plus loin la personnalisation : les mouvements du téléphone pourront influer sur le style des chansons proposées, l’accès aux photos permettra aux utilisateurs d’illustrer leurs playlists, etc.