25 août 2015

Ça alors

Le succès de l’apprentissage du mandarin en Afrique

Depuis 2004, la Chine installe et finance à l’étranger ses instituts Confucius, des établissements chargés de dispenser des cours de chinois et d’histoire. Il en existe une quarantaine sur le continent africain, dont la moitié ont été ouverts ces quatre dernières années. Leur implantation suit celle des entreprises chinoises, très actives sur le continent, notamment en Afrique du Sud, Soudan ou Kenya. En Afrique du Sud, l’enseignement du mandarin sera proposé dès l’école primaire en janvier 2016, en application d’un accord entre les deux pays. Pour les étudiants africains, la maîtrise de cette langue ouvre des perspectives professionnelles dans les entreprises chinoises implantées dans leur pays, par exemple dans l’industrie pétrolière ou les télécommunications.