2 septembre 2015

Ça alors

Trafic de faux passeports syriens

Parmi les populations migrantes, les Syriens sont ceux qui ont le plus de chances d’obtenir l’asile en Europe. Leur pays étant en situation de guerre civile, ils se voient plus facilement octroyer le statut de réfugié qui leur offre le droit de vivre sur le sol européen. L’agence Frontex, chargée du contrôle des frontières extérieures de l’UE, a alerté hier sur l’existence d’un trafic de faux passeports syriens. Des réseaux présents en Turquie vendent des papiers falsifiés à des personnes capables de s’exprimer en langue arabe, originaires d’Afrique du Nord et du Proche-Orient. Selon le directeur exécutif de Frontex, le Français Fabrice Leggeri, les possesseurs de ces faux passeports ont le plus souvent un profil de migrant économique. Ils ont choisi de quitter leur pays pour améliorer leurs revenus et non pour fuir un conflit.