4 septembre 2015

C'est leur avis

Une solution pour sauver les réfugiés de la noyade

Au moins 2 643 migrants sont morts depuis le début de l’année en tentant de traverser la Méditerranée, selon l’Organisation internationale pour les migrations, une agence intergouvernementale. Pour éviter ces drames, le journaliste François Dufour suggère de leur permettre de déposer une demande d’asile en Afrique avant de se rendre en Europe par avion.

« Tant qu’ils n’ont pas obtenu un statut de réfugié ou de protégé ou au moins un “visa d’asile”, ils ne peuvent pas se présenter aux comptoirs des aéroports. Pourtant, le voyage serait moins cher et infiniment moins risqué. […] La solution de bon sens est d’accorder le statut de réfugié ou de protégé sur place. […] Première piste : un centre du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés à Tripoli ou ailleurs sur la côte africaine. Avec le pouvoir d’accorder le statut de réfugié ou de protégé, au nom des pays européens. Seconde piste : une ambassade de l’Union européenne, avec le même pouvoir, dans quelques pays sûrs. » François Dufour