9 septembre 2015

Ça alors

100 personnes pour inspecter les courriels de Clinton

Le département d’État américain a annoncé hier le transfert d’environ 50 fonctionnaires supplémentaires vers la cellule chargée d’examiner les correspondances électroniques d’Hillary Clinton. Près d’une centaine de personnes étudient désormais les 30 000 messages reçus et envoyés sur une adresse e-mail privée par l’ancienne secrétaire d’État lors de son mandat (2009-2013). La candidate à l’élection présidentielle 2016 avait préféré utiliser un compte personnel plutôt qu’une adresse de l’administration américaine. Ce choix a rendu plus difficile l’archivage obligatoire des conversations officielles menées sous son mandat. Qui plus est, son compte e-mail privé n’avait pas fait l’objet de mesures de protection strictes. Hillary Clinton a pour la première fois admis son erreur, hier soir, lors d’une interview diffusée sur la chaîne ABC News.