10 septembre 2015

C'est leur avis

Ne pas accueillir que les futurs Steve Jobs

Que le père de Steve Jobs soit un immigré syrien ne doit pas être un argument pour l’accueil des réfugiés, estime le journaliste de Slate.fr Jean-Laurent Cassely.

« Ce n’est pas pour faire plaisir aux sociétés d’accueil que les vagues de migrations actuelles ont lieu ; et ce n’est pas – que – par opportunisme économique que les réfugiés doivent être accueillis, mais parce que les situations qui sont fuies sont catastrophiques. Depuis quelques jours, on trouve sur les réseaux sociaux une illustration concrète de cette approche utilitariste. C’est un tweet qui contient une photo iconique en noir et blanc de Steve Jobs, accompagnée d’un texte rappelant qu’il est le fils d’un immigré syrien. […] Comme si seule la possibilité du prochain iPhone devrait nous convaincre de l’importance de la question migratoire. L’argument est aussi à double tranchant: on s’étonne que la fachosphère n’ait pas encore répliqué par la photo d’un criminel en série enfant de migrants syriens. » Jean-Laurent Cassely