10 septembre 2015

Ça alors

Une lycéenne égyptienne contre la corruption

Élève brillante, Mariam Malak s’est lancée dans une dénonciation publique de la corruption en Égypte après avoir échoué à l’équivalent national du baccalauréat. Auteur jusque-là d’un excellent parcours scolaire, la lycéenne a reçu un zéro dans toutes les matières. Elle a alors déposé plainte auprès de l’administration scolaire, affirmant que ses copies avaient été échangées avec celles d’un autre candidat, dont le père est un notable, selon ses avocats. L’administration a affirmé qu’une expertise graphologique avait confirmé que les copies notées zéro étaient bien celles de Mariam Malak. La lycéenne a alors raconté son calvaire à la télévision, amenant le Premier ministre égyptien à lui apporter un soutien public. La justice a exigé la semaine dernière une expertise graphologique indépendante.