15 septembre 2015

Ça alors

Pluie artificielle en Malaisie

La Malaisie tente à partir d’aujourd’hui de provoquer la pluie pour dégager le ciel de la région de Kuala Lumpur, encombré d’une brume épaisse depuis deux semaines. En cause : les incendies massifs déclenchés illégalement en Indonésie pour déforester des centaines d’hectares et y installer des cultures d’huile de palme et de pâte à papier. La Malaisie mise sur la technique de l’ensemencement des nuages pour déclencher la pluie. Le procédé consiste à envoyer des avions répandre des cristaux d’iodure d’argent, une solution chimique qui doit entrer en contact avec l’eau contenue dans les nuages, la solidifier et la faire ainsi tomber. Dans sa chute vers le sol, l’eau gelée se liquéfie et se mue ainsi en pluie. Grande adepte de cette méthode, la Chine a dépensé plus d’un milliard d’euros pour faire pleuvoir artificiellement entre 2008 et 2014. Le succès de l’opération dépend néanmoins des conditions météorologiques, nécessitant par exemple une forte humidité ambiante.