16 septembre 2015

Ça alors

L’Allemagne, championne de l’anonymat sur Internet

Très sensible à la question des libertés individuelles, l’Allemagne est le pays œuvrant le plus au développement du réseau Tor, qui permet de naviguer anonymement sur Internet. L’informaticien australien Luke Millanta a mis en ligne début septembre une carte permettant de savoir où se trouvent les routeurs du réseau Tor, ces ordinateurs qui transmettent les flux de manière anonyme. L’Allemagne est le pays qui en accueille le plus (1 364), suivie par les États-Unis (1 328) et la France (714). En cinq ans, leur nombre est passé de 2 000 à près de 6 500. Les documents révélés en 2013 par l’ancien analyste de la NSA Edward Snowden ont montré que l’agence de surveillance américaine considère Tor comme le meilleur outil pour préserver son anonymat sur Internet. Le réseau avait alors connu un pic d’utilisation, passant de moins d’un million à près de six millions d’utilisateurs quotidiens en quelques mois. Aujourd’hui, deux millions de personnes s’y connectent chaque jour.