16 septembre 2015

Ça alors

Mugabe lit deux fois le même discours

Le président du Zimbabwe Robert Mugabe a ouvert hier la nouvelle session du parlement en lisant par erreur le discours sur l’état de la Nation qu’il avait prononcé trois semaines plus tôt. Son porte-parole est intervenu auprès du vice-président pour lui signaler le problème, mais rien n’a été fait pour interrompre le chef de l’État, qui a poursuivi sa déclaration pendant 25 minutes. Les députés de l’opposition affirment avoir reçu des menaces par SMS après avoir chahuté Mugabe au parlement fin août et avoir donc préféré rester silencieux cette fois-ci. Ils ont toutefois demandé, dans plusieurs journaux indépendants du pouvoir, la démission du président de 91 ans, à la tête de l’État depuis 1980. Réélu pour cinq ans en 2013, Mugabe a limogé sa vice-présidente en décembre, l’accusant de fomenter un putsch. L’autocrate est également depuis janvier le président de l’Union africaine.