17 septembre 2015

Tout s’explique

BlaBlaCar devient une « licorne »

Qu’appelle-t-on une « licorne » en finance ?

La plateforme de covoiturage BlaBlaCar a annoncé hier soir une levée de fonds de 200 millions de dollars. Cette opération fait entrer la start-up dans la catégorie des « licornes », du nom de ces jeunes entreprises non cotées en Bourse dont la valorisation dépasse le milliard de dollars. Recalculée, la valeur de l’entreprise atteint 1,6 milliard de dollars. BlaBlaCar devient ainsi l’unique « licorne » française, après Criteo, désormais introduite en Bourse, et Vente-privée, devenue une grande entreprise. Ce terme, utilisé pour la première fois en 2013 par Aileen Lee, la gérante d’un fonds de capital-risque, vise à décrire à la fois la rareté de ces entreprises et le caractère spectaculaire et en apparence mystérieux de leur valorisation. Les investisseurs y consentent dans la perspective d’une éventuelle introduction en Bourse à un niveau encore plus élevé. Les licornes les plus connues sont Uber (États-Unis), Xiaomi (Chine), Airbnb (États-Unis), Snapchat (États-Unis) ou Spotify (Suède). Le cabinet d’analyse CB Insights en recense 134.