• Le général Gilbert Diendéré, chef de la junte militaire qui s’est emparée du pouvoir au Burkina Faso, a annoncé que le président de transition Michel Kafando, arrêté mercredi soir, avait été libéré. Le Premier ministre Yacouba Isaac Zida reste assigné à résidence.

  • Manuel Valls a appelé la Hongrie à traiter « avec humanité » les migrants à ses frontières, jugeant qu’on ne peut accepter ni « les propos, ni les attitudes » du gouvernement hongrois, « ni les barbelés ». Le Premier ministre hongrois Viktor Orban a annoncé ce matin que son pays avait commencé à construire une clôture à sa frontière avec la Croatie.

  • L’Union européenne a reçu 213 340 demandes d’asile d’avril à juin, soit une hausse de 85 % par rapport à la même période en 2014, a révélé Eurostat, l’office statistique de l’Union européenne.

  • Les États membres de l’Union européenne se sont mis d’accord pour afficher des objectifs communs lors de la COP21, la conférence sur le climat qui s’ouvrira à Paris fin novembre. Les Vingt-huit défendront en particulier l’engagement de réduire de 40 % les émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2030 par rapport aux niveaux de 1990.

  • L’industriel Bigard, principal acheteur de porc français, a annoncé qu’il paierait désormais la viande à 1,33 euro le kilo, soit un prix inférieur à celui demandé par les éleveurs (1,40 euro) et à celui ayant cours actuellement au marché du porc breton (1,37 euro). Le président de la Fédération nationale porcine Paul Auffray y voit une déclaration de guerre aux éleveurs.