18 septembre 2015

C'est leur avis

La taxe de séjour pour Airbnb n’est pas suffisante

À partir d’octobre, la société de location de logements en ligne Airbnb sera soumise à une taxe de séjour de 0,83 euro sur chaque transaction. Dans les Échos, le contrôleur des impôts Romain Haller juge que ce sera insuffisant pour rééquilibrer la concurrence avec le secteur hôtelier.

« Les salaires représentent un poste conséquent du budget d’un hôtel, alors que les plateformes de mise à disposition sur Internet mobilisent beaucoup moins de moyens humains puisque les transactions s’opèrent en ligne et entre particuliers. […] Face à l’inégalité des charges supportées entre les deux secteurs et le manque à gagner pour l’État en termes de revenus fiscaux, plusieurs villes ont commencé à encadrer le phénomène. […] Si cette taxe de séjour résout en partie le problème du manque à gagner fiscal, elle reste toutefois insuffisante pour garantir une équité concurrentielle entre les différents acteurs du secteur de l’hébergement touristique. » Romain Haller