18 septembre 2015

Ça alors

La salle de bain, frein à l’accueil des réfugiés en Suisse

En Suisse, les particuliers souhaitant héberger des réfugiés sont obligés de passer par une ONG, l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés. Celle-ci exige des familles désirant accueillir un réfugié qu’elles mettent à sa disposition une chambre individuelle et une salle de bain dédiée. Elle justifie cette exigence en expliquant qu’il convient d’éviter les tensions dans la cohabitation. « L’intimité doit être préservée », explique au journal le Temps, Stefan Frey, porte-parole de l’organisation. Lancé en mars, le dispositif n’est ouvert pour l’instant que dans les cantons d’Argovie, Berne, Genève et Vaud (35 % de la population). La France est moins restrictive : l’hébergement ne doit pas donner lieu à une rétribution financière et il faut habiter dans une ville ou à proximité pour faciliter les démarches administratives.