22 septembre 2015

Ça alors

L’immobilier israélien s’appuie sur les Chinois

Le gouvernement israélien a donné son accord dimanche à l’embauche de 20 000 Chinois dans le secteur du bâtiment. Le Premier ministre Benjamin Netanyahou a déclaré qu’elle permettrait d’accélérer la livraison de nouveaux appartements et de réduire le coût du logement. Les prix de l’immobilier ont quasiment doublé en dix ans en Israël et le chef du gouvernement, réélu en mars, a promis lors de sa campagne de les faire baisser. L’Association des constructeurs israéliens, qui regroupe les entreprises du secteur, avait utilisé l’an dernier un argument supplémentaire en faveur de la main-d’œuvre chinoise : elle permet de rendre le bâtiment moins dépendant des travailleurs palestiniens. En 2014, 28 000 employés du secteur de la construction étaient palestiniens et 5 000 venaient de Chine ou d’Europe.