• Le président des États-Unis Barack Obama a affirmé aujourd’hui à la tribune de l’ONU qu’il était prêt à coopérer avec la Russie et l’Iran pour trouver une solution au conflit syrien. Il a en revanche déclaré qu’il était impossible de soutenir « des tyrans comme Bachar el-Assad ».

  • Les talibans ont pris le contrôle de la moitié de Kunduz, dans le nord de l’Afghanistan. C’est la première fois qu’ils se saisissent partiellement d’une grande ville du pays depuis la chute de leur régime en 2001.

  • La compagnie pétrolière anglo-néerlandaise Shell a annoncé qu’elle renonçait aux forages au large de l’Alaska autorisés en mai par l’administration Obama. Après avoir dépensé 7 milliards de dollars dans ce projet, l’entreprise a jugé que les résultats de ses premières explorations étaient insuffisants pour compenser les difficultés de l’extraction de pétrole dans l’océan Arctique.

  • Le parquet de Brunswick, en Allemagne, a ouvert une enquête judiciaire pour fraude contre l’ancien président du directoire de Volkswagen Martin Winterkorn, qui a dû démissionner la semaine dernière. Le scandale du contournement des tests antipollution affecte également Audi et Skoda, filiales du groupe, qui ont fait savoir respectivement que 2,1 millions et 1,2 million de leurs voitures étaient concernées.

  • La Nasa, l’agence spatiale américaine, a annoncé qu’elle avait la preuve scientifique que de l’eau liquide s’écoulait sur la planète Mars.

  • « La majorité des Catalans a rejeté l’indépendance », a déclaré le porte-parole du Parti populaire espagnol Pablo Casado, notant que les partis indépendantistes n’avaient obtenu hier soir que 47,8 % des voix lors des élections régionales de Catalogne. Ils ont toutefois remporté la majorité absolue en sièges.