29 septembre 2015

Ça alors

Les motos-taxis indonésiennes à l’ère du smartphone

Le secteur des motos-taxis indonésiennes connaît depuis quelques mois un bouleversement similaire à celui qui a agité les États-Unis et l’Europe avec Uber. Deux sociétés ont lancé des applications pour smartphone permettant de réserver un trajet en deux-roues à un prix fixé automatiquement. Les motos-taxis sont pratiques pour circuler dans la capitale, très embouteillée, mais leur tarif se décide habituellement à l’issue d’un marchandage. L’entreprise Go-Jek revendiquait en août 500 000 téléchargements depuis le lancement de son appli en janvier. Mécontents de cette concurrence, des chauffeurs traditionnels se sont mis à chasser de leur territoire les conducteurs de Go-Jek, reconnaissables à leur combinaison verte.