8 octobre 2015

C'est leur avis

L’excès de confiance allemand sur les réfugiés

L’enthousiasme démontré par de nombreux Allemands début septembre pour la politique d’accueil des réfugiés d’Angela Merkel a faibli, selon plusieurs enquêtes d’opinion menées outre-Rhin. Sur le site du centre de réflexion Telos, l’ancien directeur de la rédaction du Monde Daniel Vernet estime que les Allemands ont fait preuve d’un excès de confiance.

« Dès la création de la République fédérale en 1949, les Allemands de l’Ouest ont voulu être les meilleurs élèves de la classe. Ils avaient même parfois tendance à tirer de leur mauvaise conscience liée au nazisme un complexe de supériorité qui en faisait les champions de la repentance. […] Les inévitables difficultés politiques et pratiques auxquelles ils sont confrontés devraient conduire les Allemands à montrer plus de modestie, à ne pas s’ériger en modèle pour les autres Européens, et à faire preuve de plus de réalisme, au nom du principe selon lequel il ne faut pas promettre plus qu’on ne peut tenir. » Daniel Vernet