14 octobre 2015

C’est leur avis

Le Danemark n’est plus un modèle pour la gauche

Hier soir, dans le premier débat de la primaire démocrate, le candidat Bernie Sanders a vanté le modèle social des pays scandinaves et du Danemark. « J’aime le Danemark », a répliqué Hillary Clinton tout en nuançant : « Mais nous ne sommes pas le Danemark ». Cette référence est dépassée, estime Hanna Kozlowska, journaliste de Quartz.

« Pendant un moment, on aurait pu croire qu’Hillary Clinton et Bernie Sanders étaient candidats à la présidence du Danemark, pas des États-Unis. […] L’amour du Danemark de la part des candidats de gauche semble un peu désuet. La dernière élection a été remportée par une coalition de centre-droit et a vu le Parti populaire danois anti-immigration très à droite devenir le deuxième au parlement. Le pays a diminué ses aides aux demandeurs d’asile et même dissuadé les réfugiés de venir dans des publicités publiées dans la presse. » Hanna Kozlowska