• Michel Platini a reconnu dans un entretien au journal le Monde que la mission effectuée de 1999 à 2002 pour laquelle il a reçu en 2011 un versement de 1,8 million d’euros du président de la Fédération internationale de football (Fifa) Joseph Blatter avait fait l’objet d’un accord verbal et qu’il ne possédait donc pas de contrat. Le comité d’éthique de la Fifa a suspendu les deux hommes le 8 octobre pour 90 jours.

  • Israël a accusé la France de « récompenser le terrorisme palestinien » et a rejeté sa proposition d’envoyer des observateurs internationaux sur l’esplanade des Mosquées à Jérusalem-Est pour appuyer le Waqf, l’organisme religieux jordanien qui gère le lieu. Le conseil de sécurité de l’ONU doit examiner ce projet de déclaration jeudi.

  • Le tribunal de Turin a relaxé l’écrivain italien Erri De Luca, qui était poursuivi pour incitation au sabotage. L’auteur de « Montedidio », prix Femina étranger en 2002, opposé au projet de TGV Lyon-Turin, avait déclaré dans la version italienne du Huffington Post que les « sabotages sont nécessaires pour faire comprendre que le TGV est une œuvre nuisible et inutile ».

  • 26,5 millions de Canadiens sont appelés à voter aujourd’hui pour les élections législatives. Le parti conservateur du Premier ministre Stephen Harper, au pouvoir depuis plus de neuf ans, est distancé dans les sondages par le Parti libéral du Canada (centristes).

  • Le gouvernement britannique a annoncé qu’il allait passer en revue tous les services publics (fonction publique, écoles, collèges et collectivités locales) pour vérifier qu’ils ne risquent pas d’être phagocytés par des intégristes islamistes. Cette annonce intervient après la découverte en 2014 d’un projet de prise de contrôle d’écoles de la ville de Birmingham par des fondamentalistes.