23 octobre 2015

Ça alors

La politique monétaire danoise rend l’immobilier plus cher

Les prix de l’immobilier à Copenhague ont augmenté de plus de 40 % depuis 2012. Bloomberg l’explique par la politique de taux négatifs que pratique depuis 2012 la Banque nationale du Danemark pour empêcher que la couronne s’apprécie trop face à l’euro. En conséquence, l’épargne est faiblement rémunérée, tandis que certains prêts immobiliers sont consentis à un taux de 3 % sur 30 ans, incitant les Danois à investir dans un logement. Dans le cas de prêts courts, les taux sont proches de zéro. La pression à la hausse sur le marché de l’immobilier va encore s’accroître : PFA, le plus grand fonds de pension privé du pays, a annoncé hier qu’il allait y investir l’équivalent de 545 millions d’euros.