4 novembre 2015

C’est leur avis

La France, paradis perdu

Journaliste américaine installée à Paris depuis 12 ans, Pamela Druckerman décrit la France comme un « paradis perdu » dans une chronique du New York Times. En cause, la frilosité de notre pays devant l’arrivée des migrants. Mais pas seulement.

« La France se détériore. Ce qui semblait auparavant une humeur grincheuse mignonne ou une élégance maussade est devenu quelque chose de plus sombre : une volonté de croire que les gens viennent jusqu’ici depuis Alep pour des traitements dentaires gratuits ; l’idée que, bien qu’étant la sixième économie au monde, la France est impuissante à aider plus. En ce moment, les Français semblent même malheureux de leur propension à être négatifs. Une approche positive du problème des réfugiés les stimulerait probablement. Actuellement, la France ne peut plus prétendre porter un message universel. Elle est juste un pays déficient et ordinaire qui pense surtout à lui-même. » Pamela Druckerman