9 novembre 2015

Ça alors

Les frites coûtent 126 dollars au Venezuela

Les frites de McDonald’s sont de retour au Venezuela après dix mois d’absence. Cette pénurie s’expliquait par la dévaluation massive de la monnaie locale, le bolivar, rendant prohibitive l’importation des pommes de terre cultivées à l’étranger. Depuis janvier, les Vénézuéliens devaient donc se contenter de frites au manioc. Un porte-parole d’Arcos Dorados, propriétaire de la franchise McDonald’s en Amérique latine, a expliqué lundi dernier que la compagnie était parvenue à s’approvisionner en pommes de terre locales. Mais leur prix est très élevé : une grosse portion de frites coûte 800 bolivars, soit 10,7 % du salaire minimum mensuel. Les seuls à pouvoir se les offrir sont les possesseurs de dollars. Si la barquette revient à 126 dollars au taux de change officiel du pays, le prix tombe à 1,15 dollar au marché noir.