12 novembre 2015

Ça alors

Microsoft va empêcher l’espionnage de ses clients européens

Microsoft a annoncé hier qu’il allait installer deux centres de données en Allemagne pour y conserver les données privées de ses utilisateurs allemands. Ce projet vise à rassurer ceux qui redoutent que l’utilisation de certains services américains en ligne soit soumise à la surveillance de la NSA, une agence de renseignement américaine. Cette annonce est la première réaction concrète d’un géant du secteur, plus d’un mois après l’invalidation du Safe Harbor, un accord qui permettait aux entreprises américaines de stocker aux États-Unis les données privées des Européens. La Cour de justice de l’Union européenne a jugé que ce pays n’offrait pas un niveau de protection adéquat, notamment au regard des activités de surveillance menées par la NSA. Les centres de données allemands seront fonctionnels d’ici fin 2016. Microsoft prévoit des initiatives similaires en Grande-Bretagne, Irlande et Pays-Bas.