14 novembre 2015

C'est leur avis

La vraie guerre de Daech

L’ancien juge antiterroriste Marc Trévidic avait redouté fin septembre, dans un entretien à Paris Match, de nouveaux attentats en France.

« La menace est à un niveau maximal, jamais atteint jusqu’alors. D’abord, nous sommes devenus pour l’État islamique (EI) l’ennemi numéro un. La France est la cible principale d’une armée de terroristes aux moyens illimités. […] Et puis, il faut le dire : devant l’ampleur de la menace et la diversité des formes qu’elle peut prendre, notre dispositif de lutte antiterroriste est devenu perméable, faillible, et n’a plus l’efficacité qu’il avait auparavant. […] J’ai acquis la conviction que les hommes de Daech ont l’ambition et les moyens de nous atteindre beaucoup plus durement en organisant des actions d’ampleur, incomparables à celles menées jusqu’ici. Je le dis en tant que technicien : les jours les plus sombres sont devant nous. La vraie guerre que l’EI entend porter sur notre sol n’a pas encore commencé. » Marc Trévidic