• François Hollande a souhaité devant le Congrès à Versailles (réunion de l’Assemblée nationale et du Sénat) une évolution de la Constitution pour permettre aux pouvoirs publics d’agir « contre le terrorisme de guerre ». Le président de la République a également annoncé la possibilité de déchoir de leur nationalité des Français binationaux, la création de 5 000 postes dans les deux prochaines années dans la police et la gendarmerie et un vote du Parlement sur la prolongation de l’état d’urgence pour trois mois.

  • « Le terrorisme peut frapper encore. Ces jours-ci, dans les jours qui viennent, dans les semaines qui viennent », a affirmé Manuel Valls ce matin sur RTL. Le Premier ministre s’est prononcé pour la fermeture des mosquées et associations radicales « qui s’en prennent aux valeurs de la République ».

  • Fermée depuis les attentats de vendredi, la tour Eiffel a été rouverte au public cet après-midi. La société d’exploitation du monument a annoncé qu’il serait illuminé en bleu, blanc et rouge et porterait la devise de Paris, « Fluctuat nec mergitur » (« il est battu par les flots, mais ne sombre pas »), ce soir, demain et mercredi de 19h à 1h du matin.

  • Le ministère des Finances a annoncé que la date limite pour régler ses impôts locaux, fixée à aujourd’hui, était décalée au 23 novembre en raison des attentats. « Les personnes qui envisageaient de se rendre aux guichets des finances publiques, par exemple pour demander des délais de paiement, n’ont donc pas à le faire dans l’immédiat », précise le ministère.

  • Le département américain de la Défense a annoncé que des frappes menées par la coalition occidentale avaient détruit 116 camions-citernes utilisés par le groupe État islamique dans l’est de la Syrie. Le pétrole est une importante source de revenus pour le groupe djihadiste qui contrôle la majorité des gisements du pays.