17 novembre 2015

Ça alors

La console PS4 incriminée trop vite

Le site d’information Forbes a assuré samedi que les terroristes impliqués dans les attaques de Paris avaient communiqué au moyen d’une PlayStation 4. Le site américain s’appuyait sur des propos du ministre de l’Intérieur belge pointant le système de messagerie de la console de jeux fabriquée par Sony. Selon l’article, une console avait été saisie au cours des perquisitions. En réalité, les propos du ministre ont été tenus trois jours avant les attaques lors d’un entretien sur les techniques habituelles des terroristes. En outre, les enquêteurs n’ont pas révélé ce qu’ils avaient trouvé dans les perquisitions. Forbes a depuis corrigé son reportage, mais le démenti n’a pas été autant relayé que la fausse information. Sony a affirmé hier collaborer avec les autorités à chaque fois qu’il décèle un cas potentiellement dangereux.