• L’Assemblée nationale a voté la prolongation de l’état d’urgence pour trois mois par 551 voix pour, six contre et une abstention. Devant les députés, Manuel Valls a annoncé la création d’une « structure pour jeunes radicalisés » qui accueillera dans un premier temps des repentis « que nous mettrons à l’épreuve afin de mesurer leur volonté de réinsertion dans la durée ».

  • Manuel Valls a également déclaré devant l’Assemblée « avec les précautions qui s’imposent » qu’un « risque d’armes chimiques » n’était pas à exclure. Matignon a ensuite précisé au Monde qu’il s’agissait d’une « hypothèse pour l’avenir », mais pas de menaces précises.

  • La préfecture de police de Paris a prolongé jusqu’à dimanche soir l’interdiction de manifester sur la voie publique en Île-de-France. Les rassemblements « à des fins commémoratives » sur les lieux des attentats restent toutefois autorisés. L’hommage aux victimes qui devait avoir lieu demain devant la Grande Mosquée de Paris a, lui, été annulé, les conditions de sécurité n’étant pas réunies.

  • Le maire de Lyon Gérard Collomb a annoncé que la traditionnelle Fête des Lumières qui devait se tenir dans sa ville du 5 au 8 décembre était annulée en raison des attentats de vendredi. Les festivités seront remplacées par un hommage aux victimes le 8 décembre.

  • L’organisateur du championnat de football anglais, la Premier League, a fait savoir que la Marseillaise serait jouée avant tous les matchs organisés ce week-end.