19 novembre 2015

Ça alors

Les Isis, victimes inattendues de Daech

Facebook a supprimé lundi le compte d’une utilisatrice américaine, Isis Anchalee. Le réseau social pensait que le nom de la jeune femme était une marque de soutien au groupe État islamique, dont Isis est l’acronyme anglais. Elle a été contrainte de montrer son passeport à trois reprises au réseau social pour prouver qu’il s’agissait bien de son prénom. Isis fait référence à une déesse égyptienne. Ce problème touche aussi les entreprises : selon le Bureau américain des brevets et des marques de commerce, « Isis » apparaît dans le nom d’au moins 270 produits ou entreprises des États-Unis. Un représentant du groupe californien Isis Pharmaceuticals, dont le symbole à Wall Street est « ISIS », a déclaré lundi à CNN que l’entreprise réfléchissait à un changement de nom.