23 novembre 2015

Ça peut servir

Un mot de passe qui donne le moral

Dans une tribune publiée fin octobre par le magazine Wired, la joueuse de tennis américaine Serena Williams raconte qu’elle utilise comme mots de passe des phrases qui la motivent. Sans révéler ses codes d’accès, elle donne un exemple de ces affirmations positives : « J’irai travailler en Afrique et aider des enfants. » Sur le Huffington Post, le blogueur Mauricio Estrella explique que changer de mot de passe lui a permis de sortir d’un état d’abattement profond. Très affecté par son divorce, il a alors opté pour un code secret en forme d’injonction, « [email protected]! ».