25 novembre 2015

Ça alors

Deux journalistes devant la justice vaticane

Deux journalistes italiens, Gianluigi Nuzzi et Emiliano Fittipaldi, ont été convoqués hier devant le tribunal du Vatican pour avoir publié début novembre des livres écrits, selon le Saint-Siège, à partir de documents volés. Leurs ouvrages détaillent de nombreux dysfonctionnements dans les finances de l’État, en particulier le détournement de dons effectués par des catholiques en faveur d’œuvres de bienfaisance. Les journalistes et trois personnes soupçonnées de les avoir informés risquent huit ans de prison, en vertu d’une loi contre les fuites de documents confidentiels introduite en 2013 après une affaire similaire. Les auteurs des livres ont dénoncé une atteinte à la liberté de la presse, mais ont répondu à la convocation de la justice. Le Vatican n’a pourtant pas les moyens de les y contraindre, puisqu’ils sont de nationalité étrangère. En cas de condamnation, le Saint-Siège devrait demander leur extradition à l’Italie, où publier des livres à partir de fuites de documents ne constitue pas un délit.